Le jeu de société réinventé par Lego

Jeux de société LegoCela fait plus de 50 ans que les briques en plastique de Lego ont changé la vision du jeu de construction. Une nouvelle étape va être franchie en 2010 par la firme danoise qui se lance à l'assaut d'un nouveau marché, celui des jeux de société.

Lego préparait en secret cette petite révolution depuis 5 ans: les premiers jeux de société à construire vont envahir les boutiques en janvier 2010.

Attention, rien à voir avec les jeux vidéo mettant en scène les petites figurines à la peau jaune édités depuis plusieurs années ou des jeux de plateau relookés sous licence Lego. Non il ne s'agit pas d'un prétexte markéting mais bien d'une nouvelle gamme qui vient s'insérer dans le catalogue à égalité avec Lego City, Duplo ou Lego Technic. Et qui risque fort de durer durant des années car l'idée est tellement simple qu'elle peut devenir un classique dès ses débuts.
Le dé Lego, un jeu de construction à lui tout seul! Cette gamme propose d'emblée 10 jeux différents (Minotaurus, Magikus, Robo Champ, Monster 4, Lava Dragon, Race 3000, Pirate Code, Lunar Command, Ramses Pyramid et Creationary) destinés aux enfants (à partir de 7 ou 8 ans) et à leurs parents (de 2 à 8 joueurs suivant les jeux). Les règles sont à la fois simples est souples. Ainsi chacun peut s'amuser à les adapter ou à en inventer d'autres avant une nouvelle partie. Stratégie, hasard, ingéniosité sont dosés différemment suivant la nature de chaque jeu. Le dé, pièce essentielle commune aux 10 boîtes de jeux, est composé de pièces imbriquées. Il est donc possible de le moduler à l'infini pour modifier les parties. Pour arriver à ce résultat, Lego a fait appel à des inventeurs de jeux qui ont du travailler avec les masterbuilders pour définir des règles à partir des possibilités de constructions. Le plus célèbre d'entre-eux est le concepteur Reiner Kniza qui a imaginé les règles de Ramses Pyramid (qui a remporté le prix d'innovation en Allemagne).
Ramses Pyramid de Lego L'idée fondatrice des briques Lego est respectée puisque chaque plateau de jeu est à construire en suivant un plan précis. Il en est de même pour le dé. Une fois le tout assemblé, il est inutile de démonter le plateau et les pions pour les ranger car chaque boîte est conçue pour conserver le jeu entre deux parties comme tout jeu de société traditionnel.
Durant les 5 années d'élaboration les tests auprès d'enfants et de leurs mères ont mis en évidence plusieurs choses intéressantes qui rendent Lego encore plus universel. Tout d'abord, avec ce concept, jouer aux Lego avec ses enfants n'est plus l'exclusivité du père. Les mamans s'impliquent bien plus aisément dans un jeu de société. Ensuite la séparation des sexes ne se fait plus quand il s'agit d'un jeu de société, petites filles et petits garçons trouvent un terrain commun pour jouer aux Lego.
Les 10 jeux font référence aux différents univers déjà popularisés par les collections Lego. Ainsi on retrouve les chevaliers du moyen âge, l'espace, les petites voitures ou les pirates. Le jeu qui, à mes yeux, est le plus ouvert à un public de non joueurs de tout âge est sans nul doute le Creationary. Comme le nom l'indique il est directement inspiré du célèbre Pictionary tout en rendant hommage à la gamme Creator. Chacun doit à son tour faire deviner un objet, un lieu ou un animal désigné par les cartes non pas en le dessinant mais en le construisant avec les pièces disponibles. Bonne humeur garantie! Creationary devrait engendrer le même enthousiasme entre amis en fin de repas qu'une partie de Trivial Pursuit.
Creationary, un jeu Lego pour toute la famille. Ces nouveautés ont déjà été commercialisées avec succès depuis cet été en Angleterre et en Allemagne. La sortie française est programmée pour janvier 2010 avant d'autres pays comme les Etats Unis.
Les impatients qui ont du mal à attendre janvier 2010, pourront aller les essayer ce week-end durant Kidexpo à la Porte de Versailles ou les trouver dans certains magasins spécialisés en avant-première pour Noël.

Liens directs
Abonnez-vous gratuitement à mes réseaux sociaux, newsletter et chaîne YouTube